Les débuts: le carré magique

Tout à commencé avec le carré magique, qui apparaît très tôt dans l’histoire. Les romains, les chinois et les babyloniens connaissaient ce carré, qui dégageait à l’époque déjà un souffle magique et était entouré de secrets.

Qu’est ce qu’un carré magique?
Il s’agit d’un arrangement de lettres ou de chiffres, soumis à certaines règles. Un exemple pour le carré magique et le signe de Saturne de Chine. En additionant les trois chiffres d’une même ligne ou colonne, on obtient toujours le même résultat, 15. Ce „truc“ fonctionne même avec les diagonales.

Un carré magique bien connu est celui de 4×4 cases représenté dans la gravure Melencolia I d’Albert Dürer (1471-1528).

Comme pour le signe de Saturne évoqué précédement, la somme des lignes, des colonnes et des diagonales est toujours la même, 34.

Mais dans ce carré magique se cachent encore plus: les cases des angles et les cases du centre forment également une somme de 34.

Et finalement, Dürer y a même inséré la date de réalisation de sa gravure, puisque les deux cases centrales de la dernière ligne forment: 1514.

This post is also available in: Allemand Anglais Italien Espagnol